Navigation – Plan du site

Texte intégral

1Notre société change de président. En effet le deuxième mandat d’Emmanuel Grison, non renouvelable selon nos statuts initiaux, est venu à expiration cette année.

2Je suis très sensible à l’honneur que m’a fait le Conseil d’administration de notre Société en me demandant de lui succéder et je suis trop attaché à l’idée et à l’action de la SABIX pour ne pas avoir accepté volontiers cette charge.

3Cependant je suis conscient de la difficulté de la tâche qui m’attend : prendre la suite d’Emmanuel Grison n’est jamais chose facile ! Je m’en étais déjà aperçu lorsqu’en 1983 je suis devenu directeur de l’enseignement et de la recherche de l’Ecole polytechnique.

4L’idée de rassembler les bonnes volontés pour aider la bibliothèque de l’X dans ses missions, notamment dans celle qui touche à la conservation et à l’enrichissement de son patrimoine, remonte à l’année scolaire 84-85, époque à laquelle le dollar avait atteint des sommets. Les dépenses de la bibliothèque, constituées pour une bonne part d’abonnements à des revues scientifiques payables en dollars, déséquilibraient profondément son budget. Simultanément l’Ecole prenait davantage conscience de son rôle historique et de la richesse du fonds ancien de sa bibliothèque.

5Mais c’est à Emmanuel Grison, à Andrée Carpentier et à Francine Masson que revient le mérite d’avoir créé la SABIX et d’avoir guidé ses premiers pas. Ce qui, début 1985 était seulement une idée, s’est concrétisé en mars 86 par le dépôt des statuts d’une association loi de 1901, intitulée Société des Amis de la Bibliothèque de l’Ecole polytechnique ou SABIX.

6Assemblée générale, conseil d’administration, comité d’honneur, bureau sont mis en place au cours de l’année 1986 et dès le mois de juin 1987 sort le premier numéro de notre bulletin (désormais épuisé et introuvable).

7Aujourd’hui notre Société, quoique modeste encore par son budget, est bien vivante. Je vous entretiendrai à une prochaine occasion du bilan de nos actions passées et de l’évolution de nos actions en cours et en projet. Je tenais en tous cas, en votre nom à tous, à remercier Emmanuel Grison pour ce qu’il a accompli. L’Assemblée générale du 4 juin par le voix de M. Pasquet lui a rendu hommage et le Conseil d’administration qui a immédiatement suivi l’a tout naturellement nommé président d’honneur. Emmanuel Grison a droit à toute notre reconnaissance d’autant plus qu’il a accepté de conserver la responsabilité, essentielle à mes yeux, de directeur de la publication du bulletin.

8Depuis la dernière livraison de celui-ci presqu’une année s’est écoulée au cours de laquelle plusieurs de nos amis nous ont, hélas, quittés.

9Pierre Guillaumat X 28, ancien ministre, membre d’honneur de la SABIX est décédé le 28 août 1991. Il avait gardé un attachement filial à l’Ecole et n’avait jamais cessé de s’intéresser à son évolution.

10Jean Hamburger, de l’Académie française, avait accepté d’être membre d’honneur de notre association simplement par amitié et sympathie à notre égard.

11Enfin Bernard Cazelles X 31, général d’armée, membre du conseil d’administration de notre association est décédé en décembre 1991. Dès le début il avait encouragé nos initiatives ; il nous apportait fidèlement les conseils que sa grande expérience lui inspirait.

12L’Assemblée générale de la SABIX s’est tenue le 4 juin 1992 et a élu un nouveau Conseil d’administration. En effet il convenait d’élire cinq nouveaux membres : au poste de Bernard Cazelles et à celui d’Emmanuel Grison déjà mentionnés s’ajoutaient ceux de Pierre Faurre, de Claude Ink et d’André Pasquet, tous trois à la fin d’un deuxième mandat non renouvelable. A eux aussi vont nos remerciements bien amicaux pour l’aide qu’ils ont apportée au Conseil d’administration de la SABIX.

13L’Assemblée générale du 4 juin avait modifié l’article 9 des statuts (voir ci-dessous le compte-rendu détaillé de cette séance) afin d’améliorer la continuité de l’action de la SABIX. En particulier, le directeur de la bibliothèque, actuellement Madame Francine Masson, conservateur, est désormais membre de droit du Conseil d’administration.

14Ce numéro 9 du bulletin de notre société est, pour l’essentiel, consacré à un polytechnicien important du XIXe siècle Adhémar Barré de Saint-Venant. Né en 1797, entré à l’X à 16 ans, mort en 1886 chargé d’honneurs, Barré de Saint-Venant est un très grand ingénieur scientifique du siècle dernier. Comme savant sa gloire reste loin derrière celle des très grands (Cauchy, Poincaré, etc..) encore qu’il soit plus connu à l’étranger qu’en France. Homme raidi dans les principes de sa classe sociale il nous apparaît suranné et bien peu moderne, mais Dieu que ses capacités intellectuelles sont impressionnantes, et attachante sa rigueur morale !

15Francine Masson décrit d’abord comment ce fonds est arrivé à l’Ecole d’heureuse façon, il y a quelques années. Christophe Verneuil replace le personnage dans son siècle. Jean Salençon détaille et précise l’oeuvre du savant. Claudine Billoux nous décrit le volumineux fonds d’archives que possède l’Ecole et qui n’a pas encore été étudié dans sa totalité.

16Je tiens à conclure cet éditorial en rendant hommage aux descendants d’Adhémar Barré de Saint-Venant. Ils ont eu la sagesse à travers plusieurs générations de conserver avec soin des archives importantes, soit au château de Villeporcher, soit en les déposant aux archives départementales de Blois. Ils ont eu la générosité de les donner à l’Ecole il y a quelques années. Ils ont droit à notre gratitude.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Maurice Bernard, « Editorial », Bulletin de la Sabix [En ligne], 9 | 1992, mis en ligne le 25 mars 2011, consulté le 28 avril 2017. URL : http://sabix.revues.org/599

Haut de page

Auteur

Maurice Bernard

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© SABIX

Haut de page