Navigation – Plan du site

La vie et l'œuvre de Charles de Freycinet à travers les archives du fonds Freycinet de l'Ecole polytechnique

Pascal Blanqué
p. 5 - 15

Notes de la rédaction


Rédaction dirigée par Francine Masson

Texte intégral

« Il faut traverser la vie comme une forêt».

«La gloire est un de ces feux-follets qui échappent à toutes les poursuites et ne se fixent que sur les tombes. ».

Ch. de Freycinet, Pensées, maximes, manuscrit, 1850-1852

La vie, l'action et l'œuvre de Charles-Louis se Saulces de Freycinet sont connues. Nous n'y reviendrons que dans la mesure où le Fonds Freycinet de l'Ecole polytechnique apporte un éclairage, une mise en perspective nouveaux, voire un aspect inédit et donc unique du personnage ou de sa réflexion.

1Le fonds étudié confirme d’une part ce que la recherche historique sait de Freycinet. Il ouvre par ailleurs - et c’est là un grand apport - de nouvelles perspectives sur le personnage et sur l’époque. En effet, c’est le privilège de tels personnages de se trouver, par leur polyvalence, leurs savoirs entrecroisés, à l’intersection de la vie politique, de l’action administrative, de la réflexion scientifique, littéraire ou économique. Véritable exemple vivant de l’utopie républicaine, Freycinet, comme Lavoisier un siècle auparavant, incarne cette belle totalité, achèvement du scientifique « monté » en République où le savoir, l’instruction, l’Ecole, façonnent les piliers et assurent la régulation sociale de la nouvelle République.

2Ce fonds trouve là son intérêt majeur : toute la seconde partie du XIXèmc siècle trouve Freycinet sur son chemin, et, plus que tout, la IIIème République. Freycinet incarne et résume le XIXème siècle par toutes ses facettes, mais inaugure la matrice fondatrice de la République aussi : en cela, ses discours, sa réflexion ouvrent et parcourent le XXème siècle - où la IIIème République se déploie - et demeurent d’actualité. Homme de savoir, homme de verbe, homme de pouvoir, Freycinet est l’homme républicain et le système en même temps : oeuvrant tant à l’élaboration des structures, équilibre des pouvoirs, par exemple, qu’à l’épanouissement humain dans une perspective d’instruction et de promotion républicaines.

3Ce fonds, dans sa partie la plus connue, confirme ce que nous savons du personnage de Freycinet : étudiant, polytechnicien ingénieur des Mines, républicain combatif, politicien omnicompétent, homme de savoirs et de réflexion, technocrate et littérateur, juriste et technicien des travaux publics, économiste et spécialiste des questions d’hygiène, militaires ou d’éclairage, mathématicien et astrophysicien. Le savoir parcourt les arcanes du pouvoir.

  • 1  Mayeur, J.M. - La vie politique sous la Troisième République. Points-Seuil, 1984.
    Pp ; 19, 64, 66, (...)

4Articles de presse, la plupart du temps, rapports ou correspondances ministériels, débats à la Chambre, illustrent les activités et le parcours de Freycinet. C’est ainsi que nous pouvons, depuis ces documents, voir le trajet du polytechnicien ingénieur des Mines né en 1828, qui se mit, en octobre 1870, à Tours, à la disposition de Léon Gambetta, qui fit de lui son délégué personnel au département de la Guerre. Elu sénateur de la Seine en janvier 1876, il devait conserver son siège jusqu’en 1920. Ministre des Travaux publics de 1877 à 1879, il lança le « Plan Freycinet » pour le développement des canaux et surtout des chemins de fer. Quatre fois président du Conseil (1879/1880, 1882, 1886, 1890/1892), Freycinet défendit les grands intérêts d’affaires dans le régime républicain, tout en trouvant une diversion dans l’anticléricalisme (décrets sur les congrégations du 29 mars 1880). Ministre de la Guerre (1888-1893, 1898-1899), il établit le service de 3 ans et créa le Conseil supérieur de la Guerre, réorganisa les troupes de réserve. Il fut enfin élu membre de l’Académie française en 18911.

5Tous ces événements ont donné lieu à correspondance, articles de presse, réactions, que le fonds restitue avec précision.

6Le fonds Freycinet permet en effet de suivre le parcours de Ch. de Freycinet, de l’étudiant à l’académicien. Il permet en outre d’éclairer, par des brouillons, travaux préparatifs par exemple, certaines périodes charnières de la vie politique et administrative de la IIIème République naissante.

L’ingénieur

Rappels chronologiques

7Louis de Saulces de Freycinet sortit de l’Ecole polytechnique en 1848. Au 24 février de la même année, il a déjà obtenu du gouvernement provisoire diverses missions à Melun et à Bordeaux. A sa sortie de l’Ecole des Mines, il fut nommé ingénieur à Mont-de-Marsan. De là il passa à Chartres en 1854, puis à Bordeaux en 1855. En 1856, la Compagnie des chemins de fer du Midi l’appelle au poste de chef de l’exploitation du réseau. Freycinet laisse à la Compagnie qu’il vient de diriger ordres et règlements qui ont fait la base du service d’exploitation pour quelques décennies, et qui ont été imités par d’autres compagnies.

8C’est à cette époque que Freycinet publie des ouvrages de science pure :

  • Traité de mécanique rationnelle (1858, 2 vol. ),

  • Etude sur l’analyse infinitésimale (1859),

  • Théorie mathématique de la dépense des rampes de chemins de fer (1860).

9Dans sa nouvelle carrière d’ingénieur, à partir de la fin de 1862, il fut chargé d’une série de missions scientifiques et industrielles, tant en France qu’à l’étranger, durant sept années. Ces missions ont donné lieu à des rapports :

  • Rapport sur l’assainissement des industries en Angleterre (1864).

  • Rapport sur l’assainissement industriel et municipal en Belgique et en Prusse (1865).

  • Rapport sur l’assainissement industriel et municipal en France (1866).

  • Rapport sur l’emploi des eaux d’égout à Londres et sur l’emploi des dites eaux en agriculture (1867,1869).

  • Rapport sur le travail des enfants et des femmes dans les manufactures de l’Angleterre (1867).

10En 1870, Freycinet publie un Traité d’assainissement industriel et, la même année, les Principes de l’assainissement des villes.

11Ce dernier ouvrage coïncide avec les débuts de la guerre franco-allemande et la révolution du 4 septembre.

12Freycinet offre son concours au gouvernement de la Défense Nationale. Gambetta le nomme Préfet du Tarn et Garonne. Gambetta ayant pris possession du ministère de la Défense, appelle Freycinet à la direction, avec le titre de délégué personnel du ministre au département de la guerre (10 octobre 1870). La Guerre en province retrace cette collaboration (1871). Gambetta trouva en Freycinet l’archétype de l’ingénieur-savant, qu’il avait résolu de placer aux côtés des militaires au sein même du Ministère de la Guerre.

13L’hagiographie républicaine s’est emparée de Freycinet, modèle symbolique de l’idée de démocratie républicaine indissociable de celle de l’Ordre Républicain, fondée sur le Savoir et le Bien public.

Les apports du fonds sur l'ingénieur

14Le parcours de l’étudiant (1845-1848) est retracé, du baccalauréat à la scolarité à l’Ecole polytechnique.

  • 2  pièce 1961 du Fonds Freycinet

15Sa carrière d’ingénieur (1848-1870) est émaillée de missions en Angleterre sur l’étude des conditions de travail des enfants dans les manufactures ou sur les travaux d’égouts de Londres (1863-1867)2. On y trouve la correspondance préparant ou accompagnant ces missions, avec les différents ministres ou ministères concernés.

  • 3  pièces 1968 et sq. du Fonds Freycinet

16Ces missions conduisent aussi Freycinet en Prusse et en Belgique : on dispose de lettres (1864) relatives à une étude de la salubrité industrielle et commerciale en Prusse Rhénane, mais aussi d’une tournée d’inspection en Belgique (1867)3.

  • 4  pièces 1979 et sq. du Fonds Freycinet

17Enfin c’est en Suède (1866) que Freycinet mène une étude de l’industrie métallurgique, dont le fonds conserve une correspondance à ce propos4.

  • 5  pièces 1982 et sq. du Fonds Freycinet

18Une correspondance éclaire aussi l’étude de l’assainissement industriel et municipal de la France (1865)5. De même, un rapport manuscrit sur les conséquences possibles, pour l’Algérie, des nouvelles voies de communication en Espagne (10 avril 1865) illustre les recherches de Freycinet en matière de transport, - c’est le cas aussi du

  • 6  pièces 1986 et 1987 du Fonds Freycinet

« Projet de tarif sur les transports de grande et petite vitesse entre la France et Oran » (16 mars 1866)6.

19Les travaux sur l’insalubrité occupent une place de choix dans le fonds. Ainsi de la

  • 7  pièce 1992 du Fonds Freycinet
  • 8  pièce 1993 du Fonds Freycinet

« Note sur une proposition de Monsieur de Freycinet tendant à la suppression de la vidange et à l’emploi des eaux d’égout de Paris » (1870)7 ou du « Mémoire sur les eaux d’égout en agriculture »8.

  • 9  pièces 1994 et sq. du Fonds Freycinet

20 Freycinet est chargé par le ministère de l’agriculture, du commerce et des travaux publics d’une mission de lutte contre l’insalubrité résultant du déversement des eaux d’une fabrique de produits chimiques (4 juin 1868) de Dieuze9 - rapport manuscrit de Freycinet et correspondance avec le ministre figurent dans le fonds.

  • 10  pièces 2000 et sq. du Fonds Freycinet

21La correspondance au sujet du système de vidanges (1869-1870), avec la direction des eaux et des égouts de la ville de Paris, et Monsieur Belgrand en particulier, n’est pas moins essentielle10. Elle éclaire l’ouvrage de Freycinet

« Principes de l’assainissement des villes » (1870)

22 et le débat sur l’épuration des eaux d’égout de Paris, au centre des préoccupations en matière d’hygiène de la IIIème République - l’eau courante est le centre de la révolution hygiénique qui parcourt l’oeuvre républicaine du tournant du siècle : lutte contre l’insalubrité, l’obscurité, propagateurs des maladies. L’hygiénisme est un axe fort de la politique républicaine, Freycinet un de ses promoteurs. L’hygiène compte autant que les travaux publics dans l’oeuvre de construction de l’utopie républicaine - l’enclavement des campagnes est traité par les travaux publics, l’insalubrité par l’hygiénisme et l’eau courante - dans les deux cas il s’agit d’« éclairer », aérer, créer la fluidité contre l’obscurité, l’enclavement, le repliement sur soi. La mystique républicaine procède aussi à cette régénération géophysique : voies de communication, égouts, rue etc ... , les questions d’assainissement participent de la lutte contre l’obscurantisme menée par les républicains.

  • 11  pièce 2015 du Fonds Freycinet
  • 12  pièces 2016 et sq. du Fonds Freycinet

23Freycinet s’intéresse enfin aux questions de concurrence entre ports étrangers, Anvers et le Havre surtout (1875)11. Le fonds permet de prendre connaissance de la correspondance accompagnant le rapport sur la situation comparative des ports du Havre et d’Anvers, émanant, pour l’essentiel, du Ministère des travaux publics12.

Charles de Freycinet en 1882

Charles de Freycinet en 1882

La guerre de 1870

  • 13  pièces 2027 et sq. du Fonds Freycinet

24Vient ensuite l’exercice de la fonction de Préfet du Tarn et Garonne (septembre 1870)13. Le fonds conserve des dépêches entre le Ministère de l’intérieur et Freycinet sur les conditions d’exercice de la fonction. Freycinet, en retour, éclaire le Ministre de l’intérieur sur l’état de la situation à Montauban après la proclamation de la République. Son action face aux troubles qui le conduisent à abandonner la fonction (19 septembre 1870), le regard du Préfet sur l’instauration de la République en province sont riches d’enseignements - difficulté à rallier certaines zones rurales à la République, surtout quand le dilemme sur la nature du régime, monarchie ou république, est en même temps un débat sur l’opportunité de faire la paix ou de continuer la guerre.

  • 14  pièces 2058 et sq. du Fonds Freycinet

25Le fonds conserve une cinquantaine de dépêches envoyées par Freycinet aux principales personnalités militaires (Général Bourbaki, Detroyat,...) et civiles (Gambetta ...) sur lesquelles le gouvernement de Défense Nationale s’appuie : généraux, préfets, sous-préfets sont tenus au fait des événements et des décisions que Freycinet coordonne14.

  • 15  pièces 2097 et sq. du Fonds Freycinet

26En ce qui concerne l’action de Freycinet dans le gouvernement de Défense Nationale, le fonds permet de cerner les questions d’armement opposées au gouvernement : production de canons, producteurs d’acier, fabricants d’armes, commission d’armement ; le fonds offre une correspondance riche entre usines et gouvernement, via la commission d’armement qui permet de saisir le souci du gouvernement de se donner les moyens militaires de sa lutte. Certaines pièces, plus techniques, concernent la conception des canons eux-mêmes15.

  • 16  pièces 2149 et sq. du Fonds Freycinet
  • 17  pièce 2161 du Fonds Freycinet
  • 18  pièces 2171 et 2172 du Fonds Freycinet

27Un fonds de presse [1871-1872] permet de suivre les principaux événements politiques et militaires16 : jugements sur la guerre, la défense nationale en province, le livre du Général d’Aurelle sur la guerre, la bataille de Coulmiers, le discours de Gambetta devant le Comité Républicain, le transfert de l’Ecole polytechnique à Bordeaux ... On retiendra le discours à la chambre du Général Trochu sur les raisons de la défaite (17 juin 1871)17. Une carte des opérations militaires éclaire le tout, de même qu’un dossier sur l’évacuation d’Orléans (novembre 1870)18.

  • 19  pièces 2174-2224 du Fonds Freycinet

28Enfin, une correspondance entre les principaux dirigeants du gouvernement de Défense Nationale éclaire les deux années 1870 et 1871. Fabre, Gambetta, Trochu évoquent bilans militaires, efficacité du commandement, nécessité de débloquer Paris, moyens de mieux unifier l’armée, maintenir l’exécution des lois, l’ordre et le respect de la République, réaliser « la réunion des armées », voilà les buts du gouvernement. Les craintes quant à l’armée de la Loire sont manifestées régulièrement, le sentiment aussi que « la limite extrême de l’effort » est bientôt atteinte, confèrent à ces lettres un aspect tragique que l’enthousiasme déclenché par les poussées en avant de Gambetta vient tempérer ; pourtant, la détermination à résister quoiqu’il arrive, combattre et succomber pour la République sont émouvants. On voit poindre peu à peu une critique de certaines options de commandement. Mais la fermeté de l’esprit de résistance surprend même si la défaite de Paris est envisagée. La dépêche annonçant la signature du Traité avec Bismarck clôt ce cycle d’espoir impossible où il s’agit autant de sauver le régime républicain face à l’Ancien Régime que la France face à l’Allemagne. La République joue sa crédibilité dans ces instants où elle doit se montrer capable d’assurer l’ordre tout en donnant, par la défaite, la Paix attendue de la majorité des Français19.

29Ces lettres et dépêches, presque quotidiennes, balisent les années 1870-1871 et donnent la mesure de la difficulté à coordonner la défense nationale, à unifier les armées, la tâche paraît impossible. Pourtant, il s’agit tout autant de sauver la République, ce que la Paix permet.

Gambetta, démissionnaire, prie Freycinet de conserver ses fonctions. Lettre du 6 février 1871

Gambetta, démissionnaire, prie Freycinet de conserver ses fonctions. Lettre du 6 février 1871

Pièce 2209 du fonds Freycinet

L'amitié entre Gambetta et Freycinet. Invitations de Gambetta à Freycinet. Lettre du 27 juillet 1881, pièce 3338

L'amitié entre Gambetta et Freycinet. Invitations de Gambetta à Freycinet. Lettre du 27 juillet 1881, pièce 3338

Lettre du 15 septembre 1881, pièce 3342

Lettre du 15 septembre 1881, pièce 3342

Charles de Freycinet en 1888

Charles de Freycinet en 1888

Le grand commis

30L’action ministérielle et administrative concerne la part la plus fournie du fonds (1862-1875).

  • 20  pièce 2229 du Fonds Freycinet

31On y compte d’abord l’ensemble des documents touchant aux chemins de fer et aux questions de tarification. Une abondante correspondance traite, notamment, des tarifs de chemins de fer en Allemagne et de leur relèvement ; Freycinet rédige à ce propos un rapport adressé au ministre des travaux publics (mai 1875), il est en effet chargé d’une mission auprès des compagnies de chemins de fer20.

  • 21  pièce 2236 du Fonds Freycinet

32On trouve ensuite les documents concernant l’ouvrage de Freycinet sur « Les pentes économiques en chemins de fer »21. Le fonds dispose d’études sur la Compagnie des chemins de fer du Midi : prix de revient des trains, limites inférieures des tarifs rémunérateurs (exercice 1860). La question des tarifs allemands est évoquée dans un rapport à la Société de protection des intérêts agronomiques communs des provinces du Rhin et de Westphalie. Plus généralement, c’est l’ensemble des compagnies de chemin de fer (Orléans, Nord) qui livrent la matière première de ces travaux : relevés des prix, nature des marchandises. Les consulats de France à l’étranger fournissent ces informations sur la tarification du transport de marchandises.

  • 22  pièces 2225-2274 du Fonds Freycinet

33L’Allemagne demeure à cet égard la référence des travaux : étude des causes de la surévaluation, conséquences sur le trafic entre villes22.

34Au sein de l’action ministérielle et administrative de Freycinet, son passage au ministère des travaux publics (1878-1880) laisse des traces dans le fonds.

  • 23  pièces 2275-2284 du Fonds Freycinet

35On y trouve des projets de loi présentés par le ministre, des rapports au Président de la République sur le programme de travaux publics : de fait, l’ensemble des études préparatoires aux textes organisant les travaux publics23.

  • 24  pièce 2285 du Fonds Freycinet

36Un rapport manuscrit (1883-1898) de vingt-huit pages traitant de l’évaluation et de la justification du programme des travaux publics est une des pièces les plus intéressantes24.

  • 25  pièces 2287-2363 du Fonds Freycinet

37En matière de chemins de fer, le fonds comporte textes législatifs, projets de réforme, grands programmes, conventions passées par le ministère des travaux publics avec les compagnies de chemins de fer (Midi, Ouest, Orléans, Nord). Une importante correspondance (1878) est consacrée à ces échanges préparatoires aux décisions ministérielles, et éclaire le processus et les arcanes de la décision publique en la matière25.

  • 26  pièce 2368 et sq. du Fonds Freycinet

38On dispose par ailleurs des résultats du programme des chemins de fer (1883-1884) et d’un fonds de presse commentant l’action ministérielle de Freycinet26.

Le politique

39Après l’action ministérielle et administrative, l’action politique apparaît comme le second grand axe (1870-1912),

  • 27  pièces 2375 et sq. du Fonds Freycinet
  • 28  pièces 2377-2399 du Fonds Freycinet
  • 29  pièce 2377 du Fonds Freycinet

40Dans une première partie (1870-1885), sont recensées les élections au Conseil général du Tarn et Garonne (octobre 1871 - Fonds de presse)27.On y trouve aussi des discours de nature politique28, sur le budget, l’amnistie, l’enseignement supérieur, l’armée, la déchéance des princes ayant régné sur la France. On retiendra surtout des notes manuscrites (18 pièces), éléments d’un discours sur le budget de Freycinet (3 mars 1885)29. Le discours de Montauban (août 1880) et bien d’autres encore, sont, pour l’essentiel, publiés au Journal Officiel ou rapportés dans la presse. Ils ne constituent donc pas des matériaux de première main.

  • 30  pièces 2400 et sq. du Fonds Freycinet

41Une correspondance concernant la crise ministérielle de 1880 est jointe à cette partie du fonds : Jules Ferry à propos des questions scolaires, Ministère de l’intérieur, Ministère des Affaires étrangères à propos de la politique extérieure de la France, déroulement de la crise, dépêches appelant la réunion du Conseil, démission30.

  • 31  pièces 2422-2429 du Fonds Freycinet

42On découvre aussi dans cette partie du fonds un fonds de presse commentant l’action politique de Freycinet (12 août - 20 septembre 1880) et « accompagnant » le déroulement de la crise (Journal « La République française »)31.

  • 32  pièces 2430-2459 du Fonds Freycinet

43De même, les élections sénatoriales de la Seine (1876) donnent lieu à d’abondants commentaires dans la presse, dont le fonds se fait l’écho : projets de foi, débuts parlementaires de Freycinet, discours, professions de foi du candidat32 ...

  • 33  pièce 2460 du Fonds Freycinet
  • 34  pièce 2463 du Fonds Freycinet
  • 35  pièce 2465 du Fonds Freycinet

44On trouve encore là l’évocation du « grand ministère », au travers d’un fonds de presse : discours de Gambetta (1881), ministère de Freycinet (1882). Fameux discours républicains. Celui de Gambetta à Cahors (30 et 31 mai 1881)33 sur la démocratie et les paysans, ces campagnes qu’il convient de rallier à la République par le suffrage universel. Le discours de Tours (6 août 1881), véritable discours-programme, précise les fondements de la démocratie34 : suffrage universel, chambres, partis. Le discours de Honfleur (8 septembre 1881), pose quant à lui la nature des rapports qui désormais doivent exister entre la République et les affaires industrielles35 ; la République assurera la prospérité industrielle. [Voir invitations privées de Gambetta à Freycinet témoignant de l’amitié entre les deux hommes].

  • 36  pièces 2466 du Fonds Freycinet

45Le Progrès, thème républicain, connaît là son versant saint-simonien et positiviste, célébrant les noces de la technique et de la République, du Savoir scientifique et industriel avec le Pouvoir démocratique et républicain. C’est dans cette synthèse éthique et pratique que se reconnaîtront des ingénieurs hommes d’Etat comme Freycinet. Le discours du Havre (28 octobre 1881) confirme le rapprochement entre la République et les hommes d’affaires et d’industrie36.

46Les péripéties politiques du « grand ministère » sont elles aussi évoquées depuis la formation (5 novembre 1881) jusqu’aux rumeurs de chute.

  • 37  pièces 2475-2495 du Fonds Freycinet

47Un imposant fonds de presse est consacré aux grands dossiers que Freycinet a traités lors de son passage au pouvoir, ainsi qu’à des notices biographiques sur le personnage37.

  • 38  pièces 2488-2495 du Fonds Freycinet
  • 39  pièces 2509-2539 du Fonds Freycinet

48C’est le cas du problème des congrégations en septembre 188038, alors que Freycinet occupe la Présidence du Conseil. C’est le cas encore des débats sur l’amnistie et l’enseignement supérieur (1880), dans le cadre de la séparation de l’Eglise et de l’Etat39. Débats au Parlement, au Sénat, échanges de vues avec Gambetta concourent à une meilleure compréhension de ces questions.

49On trouve aussi, dans ce fonds de presse, des évocations, des discours de Freycinet en province (le Havre 1878, Bordeaux 1878) où s’enracinent la pensée de la démocratie républicaine et sa diffusion par le suffrage universel dans le pays tout entier. Sont évoqués encore les débats au Parlement sur les chemins de fer et le programme de travaux publics.

50Cette première partie de l’action politique de Freycinet se clôt par des notices biographiques, évocation du parcours politique du personnage par la presse (fonds de presse, 1878-1883).

  • 40  pièces 2540 et sq. du Fonds Freycinet

51Dans une seconde tranche chronologique de l’action politique (1885-1895), un fonds de presse évoque les élections sénatoriales de la Seine (octobre 1890), où Freycinet s’est porté candidat40.

  • 41  pièces 2548 et sq. du Fonds Freycinet

52Enfin, la dernière tranche (1895-1905) évoque la démission de Freycinet (mai 1899) après la suspension de Georges Duruy, professeur à l’Ecole polytechnique, à cause de son engagement en faveur de la révision du procès de Dreyfus41.

  • 42  pièces 2575 et sq. du Fonds Freycinet
  • 43  pièces 2578 et sq. du Fonds Freycinet
  • 44  pièces 2606 et sq. du Fonds Freycinet
  • 45  pièces 2613 et sq. du Fonds Freycinet

53Cette rubrique d’« action politique » se termine par un recensement d’événements divers ayant constitué la vie politique générale (1870-1912) de la période. On y relève un abondant fonds de presse traitant pêle-mêle de la réunion du corps législatif (juillet 1870)42, du parcours politique de Freycinet43 (cabinets ministériels, discours électoraux, retrait de la vie politique, éléments biographiques, 1871-1919), des travaux législatifs relatifs aux questions de défense44 (1890-1917) (travaux des commissions militaires), des élections sénatoriales du 4 janvier 189145. Ces événements disparates jalonnent, sans l’épuiser, la carrière multipolaire de Freycinet, que reflète la presse.

Les réactions à l'action

  • 46  pièces 2634-2694 du Fonds Freycinet

54La vie et l’action de Charles de Freycinet, la marque qu’elles ont imprimée à l’époque, ont suscité de nombreux portraits, notices biographiques dans la presse. Un fonds de presse (60 pages) recense la plupart des ces articles46.

  • 47  pièces 2695 et sq. du Fonds Freycinet
  • 48  pièces 2703 et sq. du Fonds Freycinet
  • 49  pièces 2703 et sq. du Fonds Freycinet
  • 50  pièces 2711 et sq. du Fonds Freycinet
  • 51  pièces 2724 et sq. du Fonds Freycinet
  • 52  pièces 2747 et sq. du Fonds Freycinet
  • 53  pièces 2758 et sq. du Fonds Freycinet

55La vie et l’action de Freycinet ont donné lieu par ailleurs à de très nombreux articles, classés chronologiquement. Les élections sénatoriales de la Seine (décembre 1881)47, Freycinet et le gouvernorat d’Alger (juillet 1881)48, discussions sur les travaux publics par le sénateur Freycinet (1881)49, discours (Tonkin, artillerie, conventions de chemins de fer (1883), discours budgétaires prononcés au Sénat ou à l’Assemblée (janvier 1884)50, questions internationales51 (Tonkin, question malgache, questions indochinoises, 1885), discours en province52 (octobre 1886, Bordeaux, Toulouse, Montpellier), discours de Vendoeuvre et voyages dans l’Est (septembre 1891)53.

  • 54  pièces 2763-2772 du Fonds Freycinet

56La diplomatie occupe une large place dans ce fonds de presse : discours au Sénat sur la question malgache (1894), discours sur la question égyptienne (1896), articles sur le rôle de Freycinet dans la diplomatie française (1898), discours sur les affaires orientales (1897)54.

  • 55  pièces 2773-2827 du Fonds Freycinet

57Les questions militaires occupent une part non moins importante : Freycinet s’est trouvé au coeur des problèmes sur la loi de 2 ans, sur les effectifs militaires ... On conserve donc des articles concernant les discours sur les effectifs militaires (mars 1899), le vote sur l’armée coloniale au Sénat (1900), les discours au Sénat sur la loi de 2 ans ou la réforme de l’Etat-Major (1902), de nombreuses discussions sur la loi de 2 ans (1903) ou sur les périodes d’instruction militaire (1908). L’action de Freycinet au sein de la commission de l’armée du Sénat donne d’ailleurs l’essentiel de ce fonds de presse55.

58Il s’agit certes d’articles de presse, donc d’une source de seconde main. Mais le personnage « tous azimuts » qu’était Freycinet trouve, exposé dans ce miroir éclaté que lui tend la presse, une consistance historique indéniable. Ce fonds de presse éclaire - en le constituant - le personnage ; il est aussi une riche source pour tout historien travaillant sur l’histoire de la représentation, des opinions, de la conscience qu’une société prend des événements d’une époque. Source historique de Freycinet certes, mais aussi élément de l’histoire générale de la presse.

Les œuvres

59La dernière grande partie du fonds Freycinet concerne la réflexion, les oeuvres du personnage.

60Et d’abord, l’oeuvre scientifique dont le fonds conserve soit des correspondances préparatoires à l’oeuvre, soit des articles de presse commentant l’ouvrage. Les oeuvres sont classées chronologiquement :

    • 56  pièces 2829 et sq. du Fonds Freycinet

    sur l’Analyse infinitésimale (1862), un fonds de presse56

    • 57  pièce 2831-2857 du Fonds Freycinet

    sur les Principes de la mécanique rationnelle (1894-1902), des notes, imprimés, articles de revues scientifiques, correspondance entre savants57.

    • 58  pièces 2858-2914 du Fonds Freycinet

    de même pour la Philosophie des sciences (1895-1900)58 et

    • 59  pièces 2915-2950 du Fonds Freycinet

    de l’Expérience en géométrie (1903)59.

  • 60  pièces 2951 et sq. du Fonds Freycinet

61Toutefois des notes et calculs manuscrits de Freycinet, une correspondance entre Freycinet et Loewy, directeur de l’Observatoire, permettent d’envisager une approche génétique, même partielle, de l’oeuvre60.

62Il en est de même pour :

    • 61  pièces 2967 et sq. du Fonds Freycinet

    le Traité de mécanique rationnelle (1859)61,

    • 62  pièces 2971 et sq. du Fonds Freycinet

    les Notes et calculs astronomiques (1900) manuscrit62

    • 63  pièces 2973 et sq. du Fonds Freycinet

    les Notes sur l’arithmétique (1903)63,

    • 64  pièces 2974 et sq. du Fonds Freycinet

    les Notes sur la nébuleuse solaire (1920) manuscrit64,

    • 65  pièce 2979 du Fonds Freycinet

    la Cosmogonie (1920, notes manuscrites)65

    • 66  pièce 2980 du Fonds Freycinet

    les Notes sur la mécanique (1887)66.

63On dispose aussi de notes manuscrites sur :

    • 67  pièce 2981 du Fonds Freycinet

    l’Origine des corps célestes67 projet de livre non abouti,

    • 68  Pièces 2982-3006 du Fonds Freycinet

    des Planètes télescopiques (1900)68.

  • 69  pièces 3007-3024 du Fonds Freycinet

64Ainsi à côté de comptes-rendus imprimés, d’articles de presse, le fonds scientifique fonde son originalité sur les notes, brouillons, manuscrits, correspondance scientifique qui participent de la genèse d’oeuvres pour certaines non abouties et inédites. L’appareil préparatoire des oeuvres de Freycinet se dessine dans ces pistes manuscrites. On peut y suivre les résistances conceptuelles, discutées avec certains autres scientifiques, l’élaboration d’un raisonnement, son appui mathématique, les points d’ombre et de débat. Le processus de recherche scientifique apparaît démonté et transparent à partir de ces notes et correspondances69.

Charles de Freycinet lors de sa réception par l’Académie française le 2/12/1891

Charles de Freycinet lors de sa réception par l’Académie française le 2/12/1891

Le fonds de presse

65La presse joue un rôle essentiel dans ce fonds. Source historique certes, mais aussi miroir tendu par l’opinion à Freycinet.

66Le fonds de presse sur le premier conflit mondial occupe à lui seul la moitié du fonds (environ 2.000 pièces). Il est exhaustif et précis. Toute la presse est parcourue, les articles, au jour le jour, soigneusement découpés.

  • 70  pièces 60-400 du Fonds Freycinet

67Le fonds de presse est classé par pays et par années dans une première partie, pour tous les documents qui le permettent : Belgique, Italie, Allemagne, Suisse, Etats-Unis, Autriche-Hongrie, Espagne, Hollande, Vatican. Ce sont des articles transversaux qui traversent la période 1914-1919 et qui justifient un classement thématique70.

  • 71  pièces 401-11404 du Fonds Freycinet

68Dans une seconde partie, les articles de presse sont classés par années, par mois et par thèmes. Evénements militaires au jour le jour sur les divers fronts, mais aussi textes de réflexion sur les perspectives diplomatiques, philosophiques, géostratégiques, induites par le conflit [1914-1919]71.

  • 72  pièces 1106-1345 du Fonds Freycinet

69Une troisième partie est consacrée aux cartes postales et cartes illustrant de façon saisissante la réalité militaire du conflit (300 pièces environ)72.

  • 73  pièces 1346-1598 du Fonds Freycinet
  • 74  pièces 1600-1791 du Fonds Freycinet
  • 75  pièces 1792-1950 du Fonds Freycinet

70Une quatrième partie est laissée aux « compléments », articles de presse qui sont répertoriés au titre de « divers », sur l’étendue totale du conflit (1914-1918) par année73, sur l’ensemble de la guerre74, et par pays75. De même des « compléments » de presse, divers, échappant à tout recoupement fin sont présentés pour clore ce fonds de presse.

71Ce fonds de 1900 pièces et 8 cartons permet sans doute de jeter un éclairage neuf sur les débats d’opinion quant à la nature de la guerre, ses causes, ses conséquences. Plus que le suivi quotidien des combats, l’image de la guerre que fabrique la presse intéresse l’historien : l’idée que se fait de la guerre la génération qui la vit est partie prenante de la réalité historique à l’élaboration de laquelle elle participe de fait. Source objective de renseignements mais aussi objet historique en lui-même, ce fonds présente une réelle richesse.

  • 76  pièces 3192 et sq. du Fonds Freycinet

72L’oeuvre technique, gouvernementale et ministérielle, comporte un mémoire sur la souscription nationale (indemnité de guerre, 1872), un rapport ministériel sur le bureau topographique (février 1871)76.

  • 77  pièces 3194-3273 du Fonds Freycinet

73On retiendra surtout les travaux du ministre de la Guerre, au sein de la commission de l’armée (1888-1907), notes manuscrites, fonds de presse, et les travaux sur les périodes d’instruction militaire (notes manuscrites du Général Mercier, correspondance, articles, 1908)77.

  • 78  pièces 3295-3322 du Fonds Freycinet

74Enfin, l’ensemble des distinctions obtenues par Freycinet (diplômes, citations, honneurs) attestent son rayonnement scientifique et son prestige d’homme d’État dans le monde entier78.

  • 79  pièces 3323 et sq. du Fonds Freycinet

75Un chapitre « divers » réunit divers documents, sur l’affaire Mariotti (attentat contre Freycinet, octobre 1885) notamment79.

76Ainsi se présente le fonds Freycinet qui apporte un certain nombre de travaux inédits à la recherche historique. C’est là son aspect le plus novateur. Ces oeuvres de réflexion illustrent des aspects méconnus de l’homme qu’était Freycinet.

Haut de page

Notes

1  Mayeur, J.M. - La vie politique sous la Troisième République. Points-Seuil, 1984.
Pp ; 19, 64, 66, 71-73, 81, 86, 101-102, 118, 121, 126-130, 153-156, 180, 239-241,
292, 399.

2  pièce 1961 du Fonds Freycinet

3  pièces 1968 et sq. du Fonds Freycinet

4  pièces 1979 et sq. du Fonds Freycinet

5  pièces 1982 et sq. du Fonds Freycinet

6  pièces 1986 et 1987 du Fonds Freycinet

7  pièce 1992 du Fonds Freycinet

8  pièce 1993 du Fonds Freycinet

9  pièces 1994 et sq. du Fonds Freycinet

10  pièces 2000 et sq. du Fonds Freycinet

11  pièce 2015 du Fonds Freycinet

12  pièces 2016 et sq. du Fonds Freycinet

13  pièces 2027 et sq. du Fonds Freycinet

14  pièces 2058 et sq. du Fonds Freycinet

15  pièces 2097 et sq. du Fonds Freycinet

16  pièces 2149 et sq. du Fonds Freycinet

17  pièce 2161 du Fonds Freycinet

18  pièces 2171 et 2172 du Fonds Freycinet

19  pièces 2174-2224 du Fonds Freycinet

20  pièce 2229 du Fonds Freycinet

21  pièce 2236 du Fonds Freycinet

22  pièces 2225-2274 du Fonds Freycinet

23  pièces 2275-2284 du Fonds Freycinet

24  pièce 2285 du Fonds Freycinet

25  pièces 2287-2363 du Fonds Freycinet

26  pièce 2368 et sq. du Fonds Freycinet

27  pièces 2375 et sq. du Fonds Freycinet

28  pièces 2377-2399 du Fonds Freycinet

29  pièce 2377 du Fonds Freycinet

30  pièces 2400 et sq. du Fonds Freycinet

31  pièces 2422-2429 du Fonds Freycinet

32  pièces 2430-2459 du Fonds Freycinet

33  pièce 2460 du Fonds Freycinet

34  pièce 2463 du Fonds Freycinet

35  pièce 2465 du Fonds Freycinet

36  pièces 2466 du Fonds Freycinet

37  pièces 2475-2495 du Fonds Freycinet

38  pièces 2488-2495 du Fonds Freycinet

39  pièces 2509-2539 du Fonds Freycinet

40  pièces 2540 et sq. du Fonds Freycinet

41  pièces 2548 et sq. du Fonds Freycinet

42  pièces 2575 et sq. du Fonds Freycinet

43  pièces 2578 et sq. du Fonds Freycinet

44  pièces 2606 et sq. du Fonds Freycinet

45  pièces 2613 et sq. du Fonds Freycinet

46  pièces 2634-2694 du Fonds Freycinet

47  pièces 2695 et sq. du Fonds Freycinet

48  pièces 2703 et sq. du Fonds Freycinet

49  pièces 2703 et sq. du Fonds Freycinet

50  pièces 2711 et sq. du Fonds Freycinet

51  pièces 2724 et sq. du Fonds Freycinet

52  pièces 2747 et sq. du Fonds Freycinet

53  pièces 2758 et sq. du Fonds Freycinet

54  pièces 2763-2772 du Fonds Freycinet

55  pièces 2773-2827 du Fonds Freycinet

56  pièces 2829 et sq. du Fonds Freycinet

57  pièce 2831-2857 du Fonds Freycinet

58  pièces 2858-2914 du Fonds Freycinet

59  pièces 2915-2950 du Fonds Freycinet

60  pièces 2951 et sq. du Fonds Freycinet

61  pièces 2967 et sq. du Fonds Freycinet

62  pièces 2971 et sq. du Fonds Freycinet

63  pièces 2973 et sq. du Fonds Freycinet

64  pièces 2974 et sq. du Fonds Freycinet

65  pièce 2979 du Fonds Freycinet

66  pièce 2980 du Fonds Freycinet

67  pièce 2981 du Fonds Freycinet

68  Pièces 2982-3006 du Fonds Freycinet

69  pièces 3007-3024 du Fonds Freycinet

70  pièces 60-400 du Fonds Freycinet

71  pièces 401-11404 du Fonds Freycinet

72  pièces 1106-1345 du Fonds Freycinet

73  pièces 1346-1598 du Fonds Freycinet

74  pièces 1600-1791 du Fonds Freycinet

75  pièces 1792-1950 du Fonds Freycinet

76  pièces 3192 et sq. du Fonds Freycinet

77  pièces 3194-3273 du Fonds Freycinet

78  pièces 3295-3322 du Fonds Freycinet

79  pièces 3323 et sq. du Fonds Freycinet

Haut de page

Table des illustrations

URL http://sabix.revues.org/docannexe/image/586/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 56k
Titre Charles de Freycinet en 1882
URL http://sabix.revues.org/docannexe/image/586/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 76k
Titre Gambetta, démissionnaire, prie Freycinet de conserver ses fonctions. Lettre du 6 février 1871
Crédits Pièce 2209 du fonds Freycinet
URL http://sabix.revues.org/docannexe/image/586/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 96k
Titre L'amitié entre Gambetta et Freycinet. Invitations de Gambetta à Freycinet. Lettre du 27 juillet 1881, pièce 3338
URL http://sabix.revues.org/docannexe/image/586/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 108k
Titre Lettre du 15 septembre 1881, pièce 3342
URL http://sabix.revues.org/docannexe/image/586/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 68k
Titre Charles de Freycinet en 1888
URL http://sabix.revues.org/docannexe/image/586/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 108k
Titre Charles de Freycinet lors de sa réception par l’Académie française le 2/12/1891
URL http://sabix.revues.org/docannexe/image/586/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 176k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Pascal Blanqué, « La vie et l'œuvre de Charles de Freycinet à travers les archives du fonds Freycinet de l'Ecole polytechnique », Bulletin de la Sabix [En ligne], 7 | 1991, mis en ligne le 26 avril 2011, consulté le 23 mars 2017. URL : http://sabix.revues.org/586

Haut de page

Auteur

Pascal Blanqué

Elève de l'Ecole Normale Supérieure Scientifique du contingent à l'Ecole polytechnique (1989-1990)

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© SABIX

Haut de page