Navigation – Plan du site

Editorial

Emmanuel Grison
p. 1

Texte intégral

1Notre Bibliothèque recèle des trésors : quelques reliures somptueuses y sont visibles de loin, derrière des vitrines verrouillées, mais c'est dans les rayonnages compacts des réserves que se pressent, bien rangés, cartons d'archives, éditions anciennes ou collections de journaux précieuses. Un exemple, entre mille : les "Annales de Chimie", dont le premier tome, daté de 1789, mentionne comme éditeurs : "M.M. de Morveau, Lavoisier, Monge, Berthollet, de Fourcroy, le Baron de Dietrich, Hassenfratz et Adet". Lavoisier et Dietrich seront guillotinés. Des six survivants, cinq seront "instituteurs" de la nouvelle Ecole polytechnique.

2Mais une bibliothèque n'est pas un musée, elle ne peut faire étalage en permanence de ses livres rares. Ceux-ci sont d'ailleurs fragiles, on ne peut les laisser manipuler par tous les curieux et on en réserve la consultation à ceux qui ont à travailler sur pièces.

3Nouvelle venue, la SABIX, à son tour, convie les "Amis de la Bibliothèque" à une promenade imaginaire dans les trésors cachés : voici son premier Bulletin, qu'elle consacre, pour l'essentiel, à l'extraordinaire "Description de l'Egypte", bien mal connue et fort peu maniable (les atlas mesurent 1 m,25 par 0 m,75 !), chef d'oeuvre de gravure et de typographie, mais surtout témoin d'un remarquable travail d'équipe : professeurs, assistants, élèves - l'effectif de deux ou trois "petites classes" actuelles de l'Ecole - ont débarqué ensemble dans un pays inconnu, hostile même, pour en étudier l'organisation, la culture, les arts - au sens qu'a ce dernier mot dans l'Encyclopédie, leur maître-ouvrage à tous. Ils n'ont pas l'appareil photographique du reporter d'aujourd'hui, il faut dessiner. Heureusement, on a appris avec Monge la descriptive, et Conté, l'un des leurs, a inventé un outil bien commode : le crayon.

4Bougainville était seul savant, ou presque, dans les explorations dont il nous a laissé le récit qu'a commenté Diderot. Mais ici, c'est une armada de chimistes, de mécaniciens, de géomètres, maîtres et élèves. C'est l'Institut d'Egypte tout entier, décalque de l'Institut de France, qui tient ses séances hebdomadaires où chacun rend compte de travaux originaux. Soit dit en passant, quelle admirable "école d'application" pour les "jeunes savants" !

5Francine Masson relate ci-après l'histoire de cette expédition, non seulement l'événement militaire et politique que chacun connaît - plus ou moins -depuis les bancs de l'école, mais surtout l'aventure de ces savants d'action - si l'on peut se permettre ce raccourci - entraînés par le jeune général qui ambitionnait non seulement la victoire des armes mais, après elle, la pénétration des "Lumières"

6La restauration de la "Description de l'Egypte" sera la première action que va financer la SABIX, grâce aux contributions de ses membres bienfaiteurs. Elle ne se fera pas en un jour ; les prochains Bulletins en indiqueront le progrès et des expositions temporaires en montreront les résultats.

7D'autres projets suivent, dont on trouvera plus loin une énumération, un peu sèche. Mais ce Bulletin - qui ne vise pas encore à être un périodique -tentera de les situer dans leur cadre historique et d'en montrer l'importance. Les amis de la Bibliothèque ne sont-ils pas aussi les amis de l'Ecole et de son passé . Nous espérons qu'ils trouveront plaisir et intérêt à parcourir les pages de ce Bulletin.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Emmanuel Grison, « Editorial », Bulletin de la Sabix, 1 | 1987, 1.

Référence électronique

Emmanuel Grison, « Editorial », Bulletin de la Sabix [En ligne], 1 | 1987, mis en ligne le 10 avril 2010, consulté le 21 juillet 2017. URL : http://sabix.revues.org/248

Haut de page

Auteur

Emmanuel Grison

Professeur honoraire de l’Ecole polytechnique

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© SABIX

Haut de page
  • Logo SABIX
  • Revues.org