Navigation – Plan du site

La collection d’objets et de médailles polytechniciens de la famille Mattatia

Ronald Mattatia
p. 26-39

Plan

Haut de page

Texte intégral

1. Objet

1A travers les objets ou documents qu’un collectionneur attentif cherche à regrouper, il est facile de se rendre compte de l’image qu’un établissement comme l’Ecole Polytechnique a laissée dans l’esprit du grand public.

2En ce qui concerne l’X les traces de cette image sont nombreuses : articles de presse, livres, cartes postales, timbres, céramiques, soldats de plomb, menus et autres vieux papiers, objets divers...

3Bien entendu les médailles aussi constituent un large domaine où il est aisé de retrouver la trace de l’Ecole dans la mémoire collective.

4Par ailleurs, il est possible de rassembler beaucoup de médailles glorifiant tel ou tel Grand Ancien, connu pour son génie, ses réalisations ou son œuvre. Cette recherche toutefois n’est pas toujours simple à mener car, en dehors des personnages notoirement célèbres et dont l’origine polytechnicienne est bien connue, il n’est pas toujours facile de les repérer.

5Le recensement décrit ici, a plutôt consisté à s’intéresser aux médailles faisant explicitement référence à l’Ecole et donc directement ou indirectement liées à son existence, son histoire ou son actualité.

6Cette approche, relativement restreinte il est vrai, a le mérite de limiter, de façon raisonnable, le domaine de recherche et permet de se concentrer sur la seule trace directe laissée par l’Ecole dans le monde de la médaille.

7On parlera donc ici des médailles qui permettent de se référer à l’histoire de l’Ecole, aux événements vécus par ses élèves ou ses anciens élèves.

8Cela revient donc à privilégier le rappel « historique » d’un événement et à moins s’intéresser aux qualités artistiques ou techniques de la médaille elle-même.

2. Au commencement était la taupe

9L’Ecole marque profondément l’imagination des taupins, quels que soient leur niveau et leurs chances réelles d’entrer à Polytechnique. On retrouve un peu partout, en taupe, des allusions à l’X, que ce soit dans les monômes, les menus établis à l’occasion de certains repas, le courrier et les cartes postales où figurent des tampons mentionnant explicitement l’Ecole par la lettre X, ou par la présence de l’épée et du bicorne dans les signes décoratifs ou enfin encore sur les calots, que portaient à une certaine époque les taupins pendant leur scolarité.

10Il existe également des médailles faisant le lien entre l’Ecole et la Taupe.

2.1. « Taupe Brutionne » et « Prytanée National Militaire »

11Nous avons retrouvé deux médailles identiques quant au motif (canons croisés, grenade, bicorne et épée) et portant l’une la mention « Taupe Brutionne » ; l’autre le « Prytanée National Militaire ». Les fabricants sont différents et les deux objets pouvaient également être montés en épinglette. Le diamètre est de 40 mm.

2.2. « Bal du 10 mai 1919 »

12Une médaille, frappée à l’occasion du « bal du 10 mai 1919 » porte la mention du Centre de Préparation de Strasbourg. Un homme en uniforme danse sur une des faces ; sur l’autre, un étudiant travaille, à sa gauche, un grand X l’encourage. Son diamètre est de 35 mm.

2.3. « ALLER VOIR LES X »

13Un mystérieux jeton, non daté et non signé, annonce une attraction sensationnelle et incite à « ALLER VOIR LES X ». Il s’agit d’un objet en matière plastique d’un diamètre de 37 mm.

2.4. Prix « DESPEYROUS ANSELME »

14Enfin, le lycée de Toulouse accorde à un de ses élèves de Mathématiques Spéciales, en 1879, à l’occasion probablement de son succès au concours de l’X, le prix « DESPEYROUS ANSELME », ancien élève de l’Ecole Polytechnique, officier d’artillerie.

15La médaille, d’un diamètre de 69 mm, non signée, signale que ce jeune militaire, de la promo 1875, est décédé à 23 ans.

3. L’histoire de l’Ecole

16Différentes médailles évoquent certains épisodes de l’histoire de l’Ecole.

3.1. La Protection du duc d’Angoulême

17En 1816, le roi licencie les élèves de l’Ecole. A la reprise des cours, il place l’Ecole sous la protection de son neveu, le duc d’Angoulême.

18Une médaille de 1819, rappelle cet événement.

19Elle est de F. DESNOYERS et son diamètre est de 41 mm.

3.2. Les Armes de l’Ecole

20Les Armes de l’Ecole se retrouvent sur beaucoup de documents mais aussi sur des cartes postales, des tapes de bouche, différents modèles de porte-clefs, des boutons de manchette, une coupelle, un tastevin, une épingle de foulard, un briquet et aussi sur des médailles. L’une d’entre elles a été proposée, en vente sur Internet. Il n’a pas été possible de l’acquérir mais il a été facile d’en garder une trace photographique.

21Elle serait en bronze et aurait un diamètre de 70 mm.

22Une médaille plus récente, en jaune et rouge, reprend également les Armes de l’Ecole avec la mention « PALAISEAU ». Il s’agit d’une pièce en bronze éditée par la FIA. Son diamètre est de 73 mm.

3.3. Les anniversaires

23Il est tout à fait classique d’éditer une médaille à l’occasion de certains anniversaires. Il en a été ainsi pour le centenaire, le 150eme anniversaire et le bicentenaire de l’Ecole.

a) Médaille de Max Bourgeois

24En 1894, il s’agissait d’une médaille en bronze de 67 mm, de Max BOURGEOIS, livrée à l’intérieur d’une boîte ronde en carton rouge mentionnant l’événement sur son couvercle.
A l’avers, on peut voir l’allégorie de Max BOURGEOIS surmontée du nom de l’Ecole, avec dans la partie basse, la fameuse poule aux œufs d’or.
Au revers, figurent les noms des quatre fondateurs, un rappel de quelques dates de l’histoire de l’Ecole aux côtés d’un polytechnicien en GU revêtu de la cape.
Cette médaille pouvait être attribuée.

b) Le 150eme anniversaire

25Il s’agit d’une médaille en bronze d’un diamètre de 59 mm, de H. DROPSY.

c) Le bicentenaire

26Le bicentenaire a donné lieu à l’édition de plusieurs médailles décrites par ailleurs.

d) Le déménagement à PALAISEAU

27Une médaille des sculpteurs LAGRIFFOUL, qui a longtemps enseigné la sculpture à l’Ecole, et REVOL (en bronze et d’un diamètre de 68 mm) illustre le déménagement à PALAISEAU. (voir historique).

28A l’avers, deux X en GU d’époques différentes entourent les armes de l’Ecole. Au revers, on peut voir le Portail Monumental de la Montagne Sainte Geneviève et le nouveau Boncourt de PALAISEAU.

e) 200 promotions de sportifs »

29Dans le cadre des manifestations sportives du 28 mars 1994 une médaille a été remise aux vainqueurs des différentes épreuves.
D’un côté de la médaille on retrouve le conscrit de 1814, et de l’autre la date, la mention « 200 promotions de sportifs » et différents logos (celui du bicentenaire, les marques figurant sur certains boutons d’uniforme...).

f) La médaille commémorative de la barrière du Trône

30Pour rappeler le fait d’armes des élèves de Polytechnique pendant la campagne de France de 1814, aux portes de PARIS, une plaquette de C. THEUNISSEN, (l’auteur de la statue du conscrit de 1814) reproduit sur l’avers la statue du conscrit et porte en exergue la devise de l’Ecole. En bas figure la mention :

 « Les Polytechniciens à leurs aînés de 1814, 30 mars 1914 »

31Ses dimensions sont de 45 x 67 mm.

32Deux versions en bronze argenté et florentin ont été retrouvées.

4. Les médailles et la guerre de 14

4.1. « Les Polytechniciens à leurs camarades morts pour la France »

33Une première plaquette, analogue à la précédente, porte cette fois la mention :

« Les Polytechniciens à leurs camarades morts pour la France »

4.2. « Gloire à nos camarades de POLYTECHNIQUE morts pour la France 1914-1918 »

34Une plaquette rectangulaire en bronze de A. MORLON reproduit sur son revers le monument aux morts de la Montagne Sainte Geneviève avec la mention « Gloire à nos camarades de POLYTECHNIQUE morts pour la France 1914-1918 ». (57 x 81 mm).

35En bas, à droite, figure la signature de F. FOCH.

4.3. « La France victorieuse »

36Une médaille, porte sur son avers la mention « la France victorieuse » avec le nom et la promo des quatre maréchaux. Au revers on célèbre, le 21 mai 1923, le cinquantenaire de la promo 1873 et la réunion, à l’Ecole, des promotions qui tutoient un maréchal de France.

37Cette médaille est d’Henry DROPSY. Son diamètre est de 65 mm.

5. Les évènements sportifs ou relatifs a l’histoire des promos

38Différentes médailles rappellent certaines manifestations sportives.

5.1. « 200 promotions de sportifs »

39On a parlé, plus haut, de la médaille des « 200 promotions de sportifs » émise à l’occasion du bicentenaire par Claude GONDARD.

5.2. Médaille en bronze de Marcel RENARD

40Une médaille en bronze de Marcel RENARD, célèbre une journée sportive en 1959 à l’Ecole Polytechnique, avec indication d’un nom (un vainqueur ? un participant ? un arbitre ?) et un numéro, 11 en l’occurrence, sur l’exemplaire retrouvé, (diamètre 50 mm).

5.3. Médaille de 1922 commémorant un match entre l’X et Saint Cyr

41Une petite médaille de 1922 commémore un match entre l’X et Saint Cyr. Sur le revers, un athlète pratique l’aviron, (diamètre 25 mm).

42Un sigle « UFSFA » évoque probablement la Fédération ou l’Association organisatrice.

5.4. Médaille de 1900 commémorant une autre rencontre entre Polytechnique et Saint Cyr

43Une médaille de 1900 commémore une autre rencontre entre Polytechnique et Saint Cyr.

44Le revers reprend entièrement celui de la médaille du centenaire de Max BOURGEOIS.

45L’avers de H. DUBOIS rappelle le nom et la grade d’un des participants. La médaille était livrée dans une boîte cartonnée carrée rouge portant la mention suivante :

« Carrousel des sociétés amicales des anciens élèves de l’Ecole Polytechnique et de l’Ecole de Saint Cyr - 1900 »

46Cette médaille, d’un diamètre de 70 mm, portant le poinçon de la Monnaie de Paris, a récemment été vue sur Internet.

5.5. La vie de la promo

47Il semblerait qu’il existe peu de médailles relatant des événements de la vie propre des promos. En comparaison, en tout cas, avec ce qui a pu être retrouvé sur l’Ecole Centrale.

48A signaler, un médaillon en bronze d’un diamètre de 40 mm, évoquant la campagne Kès de la promo 65 du tandem DTW. (DAVID / WORMS).

5.6. Le Conseil de Perfectionnement

49Une médaille ronde, d’un diamètre de 88 mm, réalisée en taille directe, a été émise au nom du Conseil de Perfectionnement de l’Ecole. Elle est signée J. DEVIGNE.

6. Médailles de bal

6.1. Les médailles annuelles

50A partir de la dernière décennie du XIX siècle et jusqu’à la Guerre de 14-18, était émise, chaque année, une médaille à l’occasion du Grand Bal de l’X.

51Il s’agissait d’une médaille en bronze dorée, de forme ovale, d’environ 45 mm de longueur portant d’un côté les armes de l’Ecole, de l’autre la mention « Nième Bal de l’X » avec indication de l’année. Elles étaient accrochées à un petit ruban de soie de couleur variable :

jaune

jaune et rouge

bordeaux

        rouge

        vert

        rouge et noir

52Nous en avons retrouvé une, accrochée, artificiellement probablement, au carnet du bal de 1899.

6.2. Reprise de la médaille du Centenaire

53La médaille du Centenaire a été reprise pour illustrer l’événement sur la couverture d’un ouvrage collectif de poésies et de chants, intitulé « L’EPOPEE » et édité à l’occasion du Centenaire.

54On peut noter que le motif du revers de la médaille de Max BOURGEOIS, a été également repris pour illustrer (en relief), le carnet du 31eme bal de l’X le 23 janvier 1909.

6.3. Bal du Cinquantenaire

55Le 14 février 1933 avait lieu le 50eme Bal de l’X. A cette occasion a été émise une médaille en bronze (diamètre 41 mm) de LINDAUER reprenant la fameuse composition de CARPEAUX « La Danse ».

56A l’avers, on peut voir mentionner l’événement au dessus d’une vue des bâtiments, le Portail en particulier, de la Montagne Sainte Geneviève.

7. Médaille et l’association des anciens

7.1. Comme toutes leurs homologues, les associations d’anciens élèves éditent souvent différentes médailles commémoratives

57Il en est ainsi d’une médaille en bronze d’un diamètre de 55 mm, œuvre de CAQUE, frappé au nom de la Société Amicale de Secours des Anciens Elèves de l’Ecole Polytechnique. On y voit les classiques armes de l’Ecole, entourée de fleurs. Au revers figurent le nom et la promotion de l’attributaire au milieu d’une couronne de lauriers.

7.2. Les anniversaires de promotion

58Une promotion peut également émettre une médaille à l’occasion d’un événement la concernant directement, son cinquantenaire par exemple.

59Il en est ainsi par exemple pour la promo 1861 qui émet une médaille en argent de 65 mm (CN Pellet 1911) et pour la promo 1869 (bronze, 67 mm de E. Michelet en 1909).

7.3. Reproduction du conscrit de 1814 et reproduction du monument aux morts de la Montagne Sainte Geneviève

60On peut rattacher à ces médailles ou plaquettes :

  1. la reproduction du conscrit de 1814, de C. THEUNISSEN en une statuette
    d’environ 49 cm de hauteur, diffusée en 1914 à l’occasion du centenaire de l’action
    des X à la barrière du Trône.

  2. la reproduction du monument aux morts de la Montagne Sainte Geneviève.

8. L’Association Polytechnique

61Au moment des mouvements sociaux de 1830 et des journées révolutionnaires qui ont suivi, les jeunes polytechniciens ont joué un rôle actif que de nombreux écrits ou gravures rappellent. Certains d’entre eux soignèrent de nombreux blessés et furent à l’origine de la création d’une association destinée à « fournir de l’instruction au peuple » et lui apporter un « enseignement populaire, libre et laïque ».

62L’Association Polytechnique, créée en 1830 devait œuvrer à la propagation des Sciences et établir entre les anciens élèves de l’X une solidarité puissante en vue de répandre l’instruction auprès des « Classes Laborieuses ».

63Le premier bureau fut essentiellement composé de polytechniciens des promos 1795 à 1821. Parmi eux, Auguste COMTE, le duc de CHOISEUL-PRASLIN, PERDONNET...

64L’Association adopta la devise de l’Ecole.

65Plus tard, les Centraliens se joignirent au mouvement. En 1848 un désaccord sur la gestion de l’Association, provoque une dissidence et la création de l’Association Philotechnique, animée des mêmes sentiments et par des anciens des deux mêmes Ecoles.

66Chaque année ces associations ont émis des médailles pour récompenser des élèves méritant ou remercier des professeurs.

67Ces médailles mentionnaient l’Association, mais aussi parfois le Département ou la Ville où se trouvaient élèves ou professeurs.

68Elles étaient de taille, de forme et de présentation très diverses.

9. Autres médailles

69De nombreuses médailles glorifient tel ou tel Ancien (Alfred CORNU, Colonel LANGLOIS, Amiral COURBET, Auguste COMTE, SADI CARNOT, Albert LEBRUN, et plus récemment toutes les médailles émises par Claude GONDARD) ou tel professeur renommé.

70On citera ici une plaquette, mentionnant explicitement l’Ecole Polytechnique et dédiée à Paul COLIN, Peintre, Inspecteur Général des Arts du Dessin et Professeur à l’Ecole Polytechnique.

71Il s’agit d’une belle plaquette (80 x 58 mm) en bronze et signée de A. ALLIA.

10. Divers

72Par extension du concept de médaille et pour mémoire, on signalera de nombreux objets faisant référence à l’X :

  • Les insignes militaires et les boutons d’uniforme,

  • Des boutons de manchette,

  • Des épinglettes et des pin’s.

  • Une médaille en l’honneur d’Albert LEBRUN (X 1890) à l’occasion de son élection à la Présidence de la République.

Haut de page

Table des illustrations

URL http://sabix.revues.org/docannexe/image/194/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 72k
URL http://sabix.revues.org/docannexe/image/194/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 44k
URL http://sabix.revues.org/docannexe/image/194/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 80k
URL http://sabix.revues.org/docannexe/image/194/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 80k
URL http://sabix.revues.org/docannexe/image/194/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 72k
URL http://sabix.revues.org/docannexe/image/194/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 44k
URL http://sabix.revues.org/docannexe/image/194/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 72k
URL http://sabix.revues.org/docannexe/image/194/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 100k
URL http://sabix.revues.org/docannexe/image/194/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 52k
URL http://sabix.revues.org/docannexe/image/194/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 64k
URL http://sabix.revues.org/docannexe/image/194/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 64k
URL http://sabix.revues.org/docannexe/image/194/img-12.jpg
Fichier image/jpeg, 116k
URL http://sabix.revues.org/docannexe/image/194/img-13.jpg
Fichier image/jpeg, 84k
URL http://sabix.revues.org/docannexe/image/194/img-14.jpg
Fichier image/jpeg, 44k
URL http://sabix.revues.org/docannexe/image/194/img-15.jpg
Fichier image/jpeg, 56k
URL http://sabix.revues.org/docannexe/image/194/img-16.jpg
Fichier image/jpeg, 56k
URL http://sabix.revues.org/docannexe/image/194/img-17.jpg
Fichier image/jpeg, 52k
URL http://sabix.revues.org/docannexe/image/194/img-18.jpg
Fichier image/jpeg, 60k
URL http://sabix.revues.org/docannexe/image/194/img-19.jpg
Fichier image/jpeg, 48k
URL http://sabix.revues.org/docannexe/image/194/img-20.jpg
Fichier image/jpeg, 72k
URL http://sabix.revues.org/docannexe/image/194/img-21.jpg
Fichier image/jpeg, 104k
URL http://sabix.revues.org/docannexe/image/194/img-22.jpg
Fichier image/jpeg, 44k
URL http://sabix.revues.org/docannexe/image/194/img-23.jpg
Fichier image/jpeg, 64k
URL http://sabix.revues.org/docannexe/image/194/img-24.jpg
Fichier image/jpeg, 60k
URL http://sabix.revues.org/docannexe/image/194/img-25.jpg
Fichier image/jpeg, 144k
URL http://sabix.revues.org/docannexe/image/194/img-26.jpg
Fichier image/jpeg, 104k
URL http://sabix.revues.org/docannexe/image/194/img-27.jpg
Fichier image/jpeg, 98k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ronald Mattatia, « La collection d’objets et de médailles polytechniciens de la famille Mattatia », Bulletin de la Sabix, 40 | 2006, 26-39.

Référence électronique

Ronald Mattatia, « La collection d’objets et de médailles polytechniciens de la famille Mattatia », Bulletin de la Sabix [En ligne], 40 | 2006, mis en ligne le 27 août 2009, consulté le 22 octobre 2017. URL : http://sabix.revues.org/194

Haut de page

Auteur

Ronald Mattatia

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© SABIX

Haut de page
  • Logo SABIX
  • Revues.org